A quoi faut-il s’attendre pour l’assurance auto en 2018 ?

Une nouvelle année constitue toujours un parfait prétexte pour opérer des changements majeurs, dans divers domaines. L’an 2018 débuté il y a peu ne fait pas exception à la règle, et s’il y a un secteur particulièrement affecté par les réformes cette année, c’est bien celui de l’assurance automobile. Mais de façon concrète, à quelles nouveautés faudra-t-il donc s’attendre en matière d’assurance auto en 2018 ? Les lignes ultérieures apportent un éclairage précis sur la question !

Une hausse tarifaire non négligeable

L’un des principaux changements qui s’appliqueront au domaine de l’assurance pour auto cette année, c’est l’augmentation des tarifs de souscription. Non négociable pour tout engin terrestre à moteur, l’assurance représentait déjà un coût important dans le budget alloué aux dépenses liées à la possession d’une voiture et la situation ne fera qu’empirer en 2018. Concrètement, il faudra s’attendre à une hausse de 3 à 4% sur les coûts, une augmentation pour le moins conséquente. Et cette majoration du prix de l’assurance auto n’est aucunement le fruit du hasard.

Entre autres raisons incriminables, certains analystes évoquent la dégradation du risque en l’an 2017, alors que pendant la période allant de 2009 à 2015, la plupart des compagnies d’assurance avaient su limiter les éventuelles augmentations tarifaires pour leur rentabilité technique. Cela dit, pour la plupart des experts du domaine, la forte hausse annoncée serait plutôt due à la flambée des coûts des réparations, ainsi que du prix de vente des pièces détachées.

Mais du côté des compagnies d’assurance auto, l’idée est de rattraper l’évolution des coûts liés aux dommages corporels, sinistres de plus en plus fréquents. La forte majoration des prix n’est toutefois pas la seule modification prévue en matière d’assurance automobile pour le compte de l’année 2018.

Une plus grande flexibilité dans les processus de résiliation

Comme ses prédécesseurs immédiats, l’an 2018 sera également placé sous le sceau de la loi Hamon (ou loi de Consommation), portant statut de la résiliation en matière d’assurance automobile. Cette législation permet de résilier plus aisément les contrats, et de changer d’assurance auto beaucoup plus facilement et à n’importe quel moment au terme d’une année de collaboration.

Autrement dit, il s’agit d’une réelle opportunité pour faire jouer la concurrence, et ainsi profiter des tarifs les plus accessibles en termes d’assurance automobile. Dans cette même optique, un comparateur d’offres peut s’avérer utile, et particulièrement efficace.

Une digitalisation de l’assurance

Un autre changement important, qui devrait révolutionner l’assurance pour auto, mais également les autres types d’assurance de façon plus générale, c’est le passage à l’ère numérique. Une digitalisation et un développement de la cyber assurance ont en effet été annoncés pour cette année, et s’inscrivent dans un but bien précis : limiter les cyber risques, et prévenir les cyber attaques. De plus en plus, la numérisation de l’assurance auto devrait donc se retrouver au cœur des enjeux stratégiques des entreprises, de sorte à devenir une réalité palpable en 2018.

La digitalisation de l’assurance passera en outre par sa robotisation. Dans ce cadre, l’intelligence artificielle devrait désormais occuper une place plus importante et jouer un rôle prépondérant, en devenant le premier moyen d’interaction avec les assurés. Cela dit, l’humanisation des robots reste un cap important à franchir afin que la numérisation puisse offrir une simplification effective des différentes démarches.

De fait, pour une efficacité optimale de la relation assureur-assuré digitalisée, les compagnies d’assurance auto ne peuvent faire fi de ces nouveautés majeures, et n’ont d’autre choix que de les intégrer à leur stratégie de transformation ; une mue par ailleurs inévitable au vu du développement imminent des Assurtech !

 

 

 




Notez cet article :
Assurance auto : quelles prévisions pour l’année 2018 ? 4.89/5 - 18 votes