Les vélos à assistance électrique deviennent très populaires auprès des cyclistes à cause de leur puissance et performance. Vous avez certainement entendu parler du vélo électrique. Il est disponible en plusieurs modèles. Découvrez quelques indices qui vous aideront à faire un bon choix.

Le prix d’achat

Les prix varient entre 600 à 6 000 €. Si vous trouvez un vélo électrique en dessous de 600 €, alors faites attention ! Le concepteur a certainement dû faire des sacrifices au niveau de la qualité. Entre 700 et 1 200 €, vous avez un large choix de vélos urbains ou mixtes randonnée-ville mais ne vous attardez pas sur la qualité des finitions. Entre 1 200 et 3 000 €, vous aurez des vélos dotés d’un meilleur équipement comme des vélos tout-terrain électriques. A plus de 3 000 €, vous avez un VTT de luxe roulant à 45 km/h. Au delà de 6 000 €, vous aurez l’ultra du VAE soit un vélo de compétition équipé d’un moteur.

La puissance et l’entretien de la batterie

Pour des petits trajets, une batterie de 8 Ah serait suffisante. Les capacités de cette dernière sont exprimées en ampères heures (Ah), watts et volts. Pour 360 Wh, l’énergie disponible pour une batterie de 10 Ah × 36 V oscille autour de 250 Wh. Avec une telle capacité, vous pouvez grimper toutes les collines sans trop d’efforts. L’autonomie acceptable varie entre 50 et 95 km. Une batterie de 36 V-10 Ah peut vous permettre de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres à une vitesse comprise entre 15 et 25 km/h. Pour bien entretenir votre batterie, rechargez-la sans attendre qu’elle soit totalement à plat, veillez aussi à ne pas la laisser brancher en permanence.

Le moteur

Il peut être installé dans l’une des roues ou dans le pédalier. Nous vous conseillons le moteur installé sur le pédalier car il permet au vélo d’être en parfait équilibre. Par contre, lorsqu’il est installé dans l’une des roues, il a tendance à alourdir la maniabilité et rend la réparation difficile en cas de crevaison. Le mode d’assistance le plus performant est celui du pédalier avec capteur de force ou de couple. L’assistance est progressive en fonction de l’effort fourni par le cycliste. Le niveau d’assistance suffisant est de 3 à 6 niveaux. S’agissant du couple, il doit varier entre 15 à 85 Newton mètre. Il faut rappeler que plus le couple est élevé plus la sensation de facilité est importante.

La console de contrôle

Elle est le plus souvent éclipsée sur le guidon. Elle vous précise le niveau d’assistance, l’état de la batterie, la vitesse et le nombre de kilomètres parcourus.

.

 




Notez cet article :
Comment choisir un vélo électrique ? 4.43/5 - 21 votes