La grande question que se posent tous les apprentis référenceurs… et les chevronnés également. Comment obtenir des liens pour optimiser votre référencement ?

1. Le linkbaiting : les liens naturels vers votre site

pyramide-liens

La première chose à faire est de mettre en place sur votre site les conditions permettant d’obtenir des liens « naturellement », c’est à dire sans chercher à contacter spécifiquement tel ou tel interlocuteur. C’est ce qu’on appelle le Linkbaiting. Pour mieux comprendre, le mieux est de donner quelques exemples de linkbaiting réussis.

a. Surfer sur l’actualité

  • Les voitures « made in France »

Vous vous souvenez, l’été 2013, la marinière d’Arnaud Montebourg, et cette thématique explosive du « made in France » ? Le site Kidioui, comparateur de prix, a eu l’idée d’ajouter sur son site web une page dont le principe est de montrer quelles voitures sont réellement fabriquées en France, et celles qui ne le sont pas.

L’emballement des médias et des blogs est presque immédiat : l’initiative est relayée dans le Parisien.fr, puis RMC et de nombreux autres sites web, qui publient des articles consacrés à cette page, assortis de liens pour permettre aux lecteurs d’aller visiter le site Kidioui. Au delà du trafic apporté, l’opération est surtout extrêmement rentable du point de vue du netlinking : sans contacter qui que ce soit, le site reçoit des dizaines de liens qualitatifs. Bingo ! Le positionnement du site sur des mots-clés ultra concurrentiels explose. Il arrive même en 3ème position sur le mot-clé « voiture ».

A noter que, même si une grande partie des liens pointent vers la page qui permet de visualiser quelles voitures sont fabriquées en France, la notoriété et la confiance acquise par cette page est ensuite distribuée aux autres pages du site, selon le principe de la diffusion du page Rank

La seule condition pour que cette circulation se fasse correctement, est que la page recevant les liens fasse au moins un lien vers la page d’accueil (ce qui est souvent le cas grâce au logo ou à la bannière qui permet, en règle générale, de revenir à l’accueil du site).

  • l’IVG et le gouvernement 

En janvier 2016, un mini-scandale éclate : le site du gouvernement se classe 2ème sur Google sur la requête « IVG ». En 1ère position, on retrouve un site anti-avortement. La ministre de la santé ainsi que celle de l’éduction nationale, tweetent pour inciter les internautes à cliquer sur le site du gouvernement, de façon massive. Evidemment, cette technique n’a quasiment aucun impacte sur le référencement. Le site Optimiz.me s’empare du sujet, et rédiger un article complet pour démontrer que le problème doit en fait être réglé par le gouvernement lui-même, puisque la page consacrée à l’IVG sur le site de la santé est très male conçue du point de vue du référencement naturel : optimiz.me/une-erreur-de-referencement-peut-couter-des-avortements/

Le lendemain, me magazine féministe causette prend contacte avec Optimiz.me, puis MétroNews, Libération et quelques bloggeurs s’en emparent. Résultat : 8 liens très qualitatifs obtenus, pour un seul article rédigé. Ça vaut le coup, non ?

b. Faire rire, étonner

link-baiting

Quoi de plus classique qu’un site proposant un service de nettoyage de fenêtres ? Comment créer du linkbaiting sur une thématique aussi peu rigolote ? Il vous suffit d’aller visiter cette page pour vous rendre compte que la créativité est possible dans tous les domaines : http://www.master-cleaners.co.uk/blog/how-not-to-clean-a-window/

En publiant cet article, Master Cleaners a récupéré des centaines de liens (et donc, un de plus grâce à cet article). Énorme, non ?

Autre exemple fort sympathique : le PDG de la société Blendtec, qui vend des mixeurs, apparaît régulièrement sur le blog de l’entreprise pour faire des démonstrations très iconoclastes, consistant à tester si « ça se mixe ou ça se mixe pas ». Certains épisodes consistent par exemple à mixer un Iphone, une télécommande, ou encore un ballon de football américain : http://www.willitblend.com/.

c. Informer, rendre accessible une information

Si vous parvenez à devenir une source régulière pour des bloggeurs, webmasters et autres faiseurs de contenus, vous redevrez en retour les liens bien mérités pour votre dur labeur.

2. Le guest blogging

Cette technique est certainement celle qui présente le meilleur taux de réussite mais qui reste pourtant très faible. Eh oui, gagner des liens, c’est pas compliqué, mais ça prend du temps !

Le guest blogging signifie littéralement « articles invités » . Pour vous, il consiste à prendre contact  avec des sites internet comportant une partie éditoriale (donc un blog ou un espace de publication de contenus réguliers), afin de leur proposer de publier, sur leur site, un article de votre composition.

L’intérêt du partenaire contacté est de gagner un contenu « gratuit », qui pourra lui apporter du trafic à l’avenir. Pour cela, il faut que ce contenu soit qualitatif, dans la ligne éditoriale définie par le partenaire, et surtout « catchy », c’est- dire avec un titre et un propos qui donne envie d’être lu.

guestblogging

De votre côté, une fois votre article publié sur ce site, vous disposerez d’une excellente base pour placer un lien de bonne qualité : à l’intérieur de l’article publié, vous aurez la possibilité de placer un à 3 liens vers votre site (le plus « safe » est d’en placer un vers votre site et 2 vers des sites tiers, afin que votre publication soit la plus « naturelle possible » et « au dessus de tout soupçon » pour les équipes qualité de Google).

Comment placer le lien ?

A éviter :

Les liens trop « commerciaux », qui dégradent l’aspect informatif et la crédibilité de l’article. Par exemple : « les incroyables chaises en bois proposées par XX »

A privilégier :

Les liens informatifs, qui pointent, sur votre site, vers un article lui-même informatif : « plusieurs  comparatifs des chaises en bois pour jardin ont été établis pour l’année 2016. ». Ici, le lien ne nous amène pas à la page la plus commerciale du site, sur laquelle on peut acheter des chaises en bois, mais sur une page de « blog » qui établie un comparatif (donc avec de la valeur ajoutée).

Vous pouvez également être transparent en annonçant que l’article est invité :

Aujourd’hui nous accueillons donc (votre prénom, votre nom), qui nous fait part de l’étude qu’a réalisée sa société « nom de votre société »), sur les différents pièges à éviter quand on commence à équiper son jardin, en particulier en ce qui concerne les chaises en bois.




Notez cet article :
Comment obtenir des liens ? 4.23/5 - 22 votes