Chat communautaire, avis client en ligne, forums et plateformes collaboratives… Le communautaire est devenu une réalité de l’expérience client, sur laquelle les entreprises ne peuvent plus faire l’impasse.

dqsfsdsf

 

Au-delà des outils techniques, l’enjeu est de fédérer, engager et animer une communauté de passionnés prêts à partager leur passion.

Selon l’étude CCM Benchmark sur les comportements d’achat et l’engagement client en ligne (2015), 51 % des internautes satisfaits de leur expérience client seraient prêts à collaborer à un chat communautaire et partager leur expertise avec les clients de la marque. Comment les détecter et les engager ?

Quelles sont les meilleures pratiques de l’animation ?Identifier et recruter les futurs membres d’une communauté d’entraideQuand elles réfléchissent à leur stratégie, les entreprises font souvent l’erreur de penser que les ressources dont elles ont besoin dépendent de la taille de leur communauté.

Différentes stratégies communautaires web

En réalité, tout dépend des objectifs qu’elles poursuivent. Quel type de communauté : une communauté d’action, communauté d’intérêt, etc. ? Doit-elle être ouverte ou fermée ? Souhaitez-vous sélectionner les membres de votre communauté selon des critères précis ou permettre à toute personne de la rejoindre ?

Qu’est ce que les membres en attendent ?Les entreprises ont deux terrains d’approche : les membres off-site, présents sur les médias sociaux, et les membres on-site, visiteurs ou clients identifiés dans leur base de contacts.

A partir de ces terrains, il s’agit de segmenter les profils : fans et followers, influences, porte-paroles d’un côté, acheteurs fidèles, inscrits à une newsletter, etc. de l’autre. A partir de là, les différentes méthodes de recrutement (approche directe et personnalisée par mail ou posts, promotion, viralité des médias sociaux) pourront être adaptées, voire se cumuler, pour recruter les membres.


Animation : community ou customer management ?

Un grand nombre de paramètres entre en jeu lorsqu’il s’agit de désigner la personne ou l’équipe responsable de l’animation de la communauté d’entraide : staffing actuel, possibilités de recrutement, organisation générale des pôles marketing, social et relation client et leur capacité à «décloisonner» leurs missions respectives, taille de la communauté, capacité à mobiliser des influenceurs qui prendront le pas, etc.Le community manager est devenu un personnage clé de l’entreprise.

Pourtant son rôle reste souvent mal défini. Ses actions influent à la fois sur l’acquisition de nouveaux clients, sur la réputation de l’entreprise et son image de marque, sur la satisfaction et la fidélisation client.

Il construit, anime et fédère la communauté. Son principal défi ? Recentrer en permanence ses actions pour atteindre les objectifs business définis par l’entreprise. Reste que le community manager doit jouer un rôle de leader et ne pas être enfermé dans celui de modérateur.

C’est pourquoi il est tout à fait envisageable de charger un conseiller client professionnel, aux compétences sociales avérées, de jouer un rôle de modérateur auprès des experts et de les conseiller au quotidien dans leur activité. Il pourra partager ses connaissances produit et ses bonnes pratiques de la relation client en ligne.Gamification, clé de voute d’une communauté engagée

(JDN & iAdvize)




Notez cet article :
Développer le communautaire digital ? 4.89/5 - 18 votes