Bien que les métiers du web, liés au développement, au webmarketing ou plus généralement à la gestion d'un site de vente en ligne, ne puissent plus être considérés comme de « nouveaux » métiers, force est de constater que la plupart des PME françaises ont toujours un train de retard sur la formation des salariés dans le secteur d'Internet. La plupart des formations consommées par ces entreprises restent majoritairement dans la bureautique, et les métiers très spécifiques liés à Internet restent souvent l’apanage de sociétés de service. Pourtant, les entreprises gagneraient beaucoup à internaliser certaines compétences. On assiste en parallèle à la montée en puissance de sociétés et d'organismes qui tentent d'inverser le courant en proposant par exemple des formations à WordPress ou des cours à destination de futurs utilisateurs de Prestashop.

Pourquoi former son personnel ?

La question peut paraître saugrenue, cependant de nombreux managers et chefs d'entreprise éprouvent encore des réticences face à la formation de leurs collaborateurs, craignant que ceux-ci, une fois formés, ne cherchent un autre emploi, ou que la formation ne soit justement qu'un tremplin vers une autre entreprise. Les formations dans le domaine du numérique, particulièrement, font craindre aux employeurs et aux DRH un départ précipité de certains bénéficiaires, les offres d'emploi de ces métiers spécialisés étant nombreuses.

Cependant, la réflexion inverse pourrait répondre à la crainte de voir un salarié formé partir : vaut-il mieux que les salariés restent à leur poste, non formés aux nouvelles technologies et à l'utilisation d'applications modernes et performantes ? On constate heureusement depuis quelques années, 2014 plus précisément et la réforme de la formation professionnelle, que les employeurs sont de plus en plus informés et volontaires sur cette question. L'important étant, somme toute, de trouver un équilibre entre l'existence d'un personnel formé, donc doté de compétences propres, et le recours à des sociétés de prestation de service (informatique principalement) ou des consultants spécialisés, donc finalement accepter que certaines compétences restent purement externes à l'entreprise.

La formation professionnelle n'est heureusement pas aussi caricaturale, et il est possible d'opérer de puissantes synergies entre la montée en compétence du personnel interne, et le recours à des tiers. En effet, dans la banque traditionnelle notamment, on s'aperçoit que le mouvement amorcé suite au développement des banques en ligne, de plus en plus concurrentielles, vise à former un maximum le personnel pour le libérer des tâches les plus « ingrates », ceci afin de réorienter les salariés vers des actions à plus forte valeur ajoutée. La formation professionnelle apporte donc un réel intérêt compétitif tangible face à une nouvelle forme de concurrence.

Quels sont les outils en vogue dans la formation numérique ?

De manière assez logique, on constate que les formations les plus spécifiques dans le monde du numérique concernent des outils dont la popularité est devenue importante au point d'en faire des logiciels incontournables. Dans le monde du e-commerce, les formations Prestashop et Magento explosent. Dans une certaine mesure, des outils comme Woocommerce, qui permet de constituer une boutique de vente en ligne à partir d'une plateforme WordPress, commencent à intéresser les PME, car les investissements financiers à réaliser sont moins importants que le développement d'un site de vente en ligne hyper complet comme Magento, pour ne citer que l'un des plus connus. Les formations concernant WordPress connaissent un succès indéniable depuis plusieurs années, le CMS de « blogging » ayant acquis ses lettres de noblesse grâce à l'ajout de nombreux modules qui démultiplient ses performances et sa polyvalence.




Notez cet article :
Former son personnel aux métiers du web 5.00/5 - 1 vote