Les start-up du Web français ont levé près de 291 millions d’euros en 2013. Par rapport à 2012 (542 millions d’euros levés), la chute est vertigineuse : le montant a baissé de 46,3%…

Il faut dire que l’année passée avait été particulièrement florissante pour le secteur, et marquée par des levées de fonds record de poids lourds du Web, comme celle de Fotolia (117 millions d’euros auprès de KKR), de Deezer (100 millions d’euros auprès d’Access Industries), de Criteo (30 millions d’euros auprès de SoftBank Capital, Yahoo Japan, Adams Street, Bessemer, SAP Ventures), ou encore de Spartoo (25 millions d’euros auprès de A Plus Finance et CM-CIC Capital Privé, notamment).

L’apport considérable des fonds d’investissements étrangers dans les pépites du Web français a sans aucun doute dopé le bilan des levées de l’année 2012.

Le ticket moyen des levées dont le montant a été révélé ne dépasse pas 1,54 million d’euros en 2013, alors qu’il atteignait 3,5 millions d’euros en 2012.

Les plus gros investissements n’atteignent d’ailleurs pas ceux de 2012 : Withings, avec ses objets connectés, décroche le plus gros ticket : Bpifrance, Idinvest Partners, 360 Capital Partners et Ventech sont entrés dans son capital à hauteur de 23,5 millions d’euros.

Suivent Vestiaire Collective (15,1 millions levés auprès de Condé Nast International, Idinvest Partners, Balderton et Ventech Capital), puis Planetveo (15 millions d’euros levés auprès d’Iris Capital et le fonds Gimv).

Lire la suite sur le JDN




Notez cet article :