Depuis deux ans, les acteurs mondiaux du web et de la tech ne cessent d’ouvrir des centres de recherche dans l’Hexagone. En voici sept.

PHOda3f54ce-c5c1-11e4-af99-0e00fc43b6bc-805x453

Prisant le haut niveau de qualification des ingénieurs français, de nombreux grands groupes du numérique décident d’implanter en France des centres de recherche ou d’innovation, sur tel ou tel domaine lié à leur activité. Et depuis le début de l’année 2014, c’est la pleine floraison.

 

Facebook : intelligence artificielle

Facebook a ouvert en juin 2015 à Paris un centre de recherche consacré à l’intelligence artificielle. A terme, il a vocation à employer 40 à 50 chercheurs. Une équipe placée sous la houlette de Yann LeCun, professeur à la New York University et spécialiste mondialement reconnu de l’intelligence artificielle, en particulier pour ses travaux sur la reconnaissance automatique d’images.

Il avait été recruté fin 2013 par Mark Zuckerberg pour diriger le programme de Recherche en IA de Facebook (« FAIR »), dont le nouveau centre parisien est l’une des branches.

Doté d’un modèle favorisant les interactions avec toute la communauté de la recherche, FAIR Paris travaille sur le traitement automatique du langage, la reconnaissance du langage, la reconnaissance d’images, ainsi que les infrastructures permettant de faire tourner ces systèmes avancés d’IA.

Facebook-Russie

 

CGI : commerce connecté

Groupe canadien de 68 000 salariés présent dans 40 pays, CGI, qui a racheté la SSII Logica en 2012, accompagne les entreprises dans leur transformation numérique.

En avril 2015, il a inauguré en plein coeur de Lille son centre d’excellence mondial pour le commerce et les services aux consommateurs. Ce centre constitue d’abord un lieu de rencontre de tous les savoir-faire du groupe.

On y trouve également un showcase, modèle de magasin connecté qui démontre ces compétences et met en scène les technologies qui équiperont les points de vente de demain. Un investissement de 5 millions d’euros et une perspective de 300 recrutements sur trois ans, qui s’ajouteront aux 400 salariés qu’emploie déjà CGI à Lille.

 

Rakuten : web-to-store et interfaces utilisateurs

Après Tokyo et New York, c’est à Paris que le géant japonais de l’e-commerceRakuten a implanté son troisième centre de recherche et développement, en février 2014.

Le Rakuten Institute of Technology, qui employait 5 personnes à ses débuts, compte maintenant une vingtaine de collaborateurs, qui concentrent leurs recherches sur les technologies et les innovations qui soutiendront le développement du commerce électronique.

Au programme : analyse de données, détection des fraudes, langage, systèmes de recommandation, traitement des images, interface utilisateur et web-to-store. Le centre de recherche est installé dans les locaux de Priceminister, propriété de Rakuten depuis 2010.(JDN)




Notez cet article :
Les géants du web privilégient la France pour leur RD 4.19/5 - 21 votes