Le moteur a augmenté l’importance de son label « mobile-friendly », mais a dans le même temps démenti tout « mobilegeddon », comme pour minimiser l’impact de cette nouvelle mise à jour.

mobile-friendly-site

Pas de mobilegeddon

Mountain View avait prévenu il y a deux mois : son moteur allait procéder à une nouvelle mise à jour mobile-friendly en mai. C’est fait : le Webmaster Trends Analyst de Google John Mueller l’a annoncé sur Twitter, la mise à jour a été déployée.

Pour rappel, il s’agissait pour Google d’accroître l’importance du label mobile-friendly (« site mobile » en français) dans son algorithme de classement des résultats sur mobile. De quoi, avait promis Google, « aider les utilisateurs à trouver encore plus de pages pertinentes et mobile-friendly dans les résultats ».

Un impadct significatif pas si significatif que ca

C’était aussi le but de la première mise à jour mobile-friendly, déployée en avril 2015. Google avait alors parlé d’un impact « significatif », et même « plus important que ceux liés à Panda ou Penguin ».

Certains s’attendaient alors à un important séisme, et avaient alors baptisé cette mise à jour « Mobilegeddon ».

Mais beaucoup de SEO n’avaient finalement pas constaté d’impact significatif. A la remarque d’un internaute évoquant un « Mobilegeddon 2 » en commentant l’annonce de John Mueller, ce dernier répond aujourd’hui en calmant les esprits, et en soulignantque, non, il ne s’agit pas vraiment d’un Mobilegeddon… (dixit Searchengineland.com). (JDN)




Notez cet article :
L’importance du mobile friendly accentuée par Google 4.89/5 - 18 votes