Positionner un site ou une page web est loin d’être simple : il faut non seulement se conformer aux chartes propres aux différents moteurs de recherche, mais aussi considérer plusieurs variables qui influeront sur les résultats finaux. La stratégie du netlinking constitue un levier essentiel pour un positionnement rapide et efficace.

Le linking externe, qui prend la forme d’échanges entre plateformes, consiste aussi à recueillir des liens sur d’autres sites. Cette politique a pour finalité de confirmer la pertinence des pages sur les moteurs de recherche. La pratique comporte deux grandes approches : l’acquisition naturelle, qui consiste à créer des liens grâce à des contenus qualitatifs, et la démarche de link-building, qui consiste à échanger ou créer des liens. Voici les astuces les plus simples pour obtenir ces backlinks.

Le guest blogging

Le guest blogging est une pratique qui commence à gagner en popularité. Le concept repose sur la prise de contact avec un blogueur invité, à qui vous proposez l’écriture d’un article contre un backlink. Ces « articles invités » permettent de régulariser les publications, et ne demandent qu’une base d’organisation. Le guest blogging cumule les avantages, d’où sa renommée auprès des sites web.

En plus d’offrir des contenus variés, il permet aussi de mettre en avant une continuité dans les publications, et aide à élargir l’audience. Cette stratégie de netlinking n’a cependant pas que des avantages, car le blog prend le risque de perdre une partie de son identité. Cet inconvénient est cependant minimisé par la réputation et la visibilité acquises.

Les partenariats

Le partenariat est le modèle de netlinking le plus utilisé, car il permet aux blogueurs de s’exprimer sur différents sujets, et aide les propriétaires de e-commerce à faire parler de leur plateforme ou de leurs produits. Les partenariats ont la réputation d’être plus efficaces qu’une approche SEO classique. Pour beaucoup, c’est une opportunité de troquer des liens.

Les annuaires et les commentaires de blog

Le premier a depuis longtemps fait ses preuves : les annuaires figurent parmi les alternatives les plus simples, mais aussi les plus pratiques. Si leur spectre n’est plus aussi étendu qu’autrefois, il reste assez élevé pour influer sur le positionnement des pages. Le nombre de publications n’est pas le seul indice pris en compte : la qualité des annuaires est toute aussi importante.

La seconde alternative se résume au post de commentaires sur des blogs. C’est sans aucun doute l’approche dont le spectre est le moins important, car il se concentre uniquement sur un trafic et une thématique cible. Les résultats peuvent ainsi être mitigés, car l’efficacité du netlinking n’est pas toujours assurée.

Les étapes pour faire du netlinking

Le netlinking ne se fait pas en quelques jours. Il demande une certaine expertise, et a pour but d’assurer la reconnaissance des pages auprès du numéro un des moteurs de recherche. Les étapes pour le rendre performant comprennent plusieurs parties :

  • L’évaluation de votre netlinking actuel permettra de définir la ligne à suivre pour la suite. Cette analyse aidera à mettre la lumière sur les stratégies défaillantes, pour mieux les ajuster. L’étape se fait grâce à des outils en ligne, et résulte en la mise à jour des pratiques adoptées
  • Une veille fait suite à ces premières étapes, et permet de constater les mentions sur vos produits ou votre suite. Elle aide aussi à trouver les plateformes à contacter pour la nouvelle approche de netlinking
  • La création de contenus viraux vient tout de suite après, et implique la mise en place d’une approche éditoriale unique. C’est à cette étape que la recherche de partenariats et de liens sponsorisés s’impose. C’est aussi là que la veille concurrentielle, la publication dans les annuaires et le suivi sont à prévoir



Notez cet article :
Netlinking : les astuces pour obtenir des liens 4.89/5 - 18 votes