Aucun doute que si vous etes un affilié ou dans le monde des ventes en ligne et du e-marketing, vous allez entendre parler de la CRO (conversion rate optimisation) ou encore « optimisation du taux de conversion ». Ce n’est pas un sujet nouveau mais cela reste un buzzword populaire dans le marketing à la performance. La CRO est toujours au coeur de la science de la performance.

Si vous etes un e-marchand, vos sites sont vos meilleurs commerciaux, ils travaillent pour vous 24h/24 et 7 jours sur 7 et à un cout moindre comparé à des commerciaux humains. Que vous utilisiez votre site pour vendre vos produits, collecter des leads ou vendre des publicités au display, il y a deux facons d’améliorer la performance et de vendre plus :

– La facon onéreuse : acheter plus de trafic

– La meilleure facon : l’optimisation du taux de conversion

En fait, pour augmenter votre performance, vous devriez faire les deux. Cependant, vous devriez d’abord travailler l’optimisation du taux de conversion avant d’acheter plus de trafic. L’essence du CRO est de permettre à votre site de transformer plus de « touches ».

Voici un exemple :

Le site de Joe permet de louer des films. De par son expérience, il sait que pour 100 visiteurs provenant de campagnes PPC, 2 visiteurs louent un film sur lesquels il touche 4$ de commission à chaque fois. Comme Joe paye 0.05$ par clic, il dépenses donc 5$ et gagne 8$ de commission pour 100 visiteurs.

Cela semble etre une bonne campagne avec un taux de ROI (return on investment) de 1.6% (8/5). La campagne d’achat de mots clé de Joe génère 10 000 clics par jour, et avec 500$ de dépensés et 800$ de gagnés, cela fait donc 300$ de profit par jour.

Bien, mais pas parfait…

En agissant pour optimiser son taux de conversion, Joe réussit à améliorer son taux de conversion par clic de 2 à 3%, ce qui veut dire que pour 100 clics il va faire une vente de plus que avant optimisation. Cette vente représente un profit pur puisque le cout des clics n’a pas augmenté. Donc pour 100 clics, il dépense toujours 5$ mais gagne maintenant 12$. Ce qui fait un ROI de 2.4% (12/5), et à la fin de la journée, après avoir envoyé 10 000 clics, Joe va dépenser 500$ mais va en gagner 1200, ce qui lui donne un profit quotidien de 700$, soit une augmentation de 233% !.

N’oubliez pas, une seule action de CRO va augmenter le taux de conversion pour le reste de la campage

Donc comment doit on optimiser son taux de conversion ?

Pour faire synthétique, voici quelques règles à suivre :

  1. Faire simple et direct
  2. Faire des headers, slogans et textes optimisés
  3. Enlever les barres de navigation
  4. Réduire au minimum les champs à remplir
  5. Amener l’oeil du visiteur au bon endroit
  6. Garder les boutons importants (Soumettre, Envoyer, Commander…) bien visibles
  7. S’assurer que les bannieres et les landing pages sont cohérentes entre elles. Si un visiteur aime une banniere et l’offre qu’elle présente, il faut que la landing page corresponde exactement.
  8. Restez simple, clair et concis

 

La recette est simple : TESTEZ, TESTEZ, TESTEZ !

Utilisez des designs différents et créatifs, essayez plusieurs backgrounds, changez les boutons de place, des slogans nouveaux, testez plusieurs combinaisons de couleurs, en bref changez tout ce qui est changable dans vos tests. Ce faisant, mesurez toujours le taux de conversion associé pour soigner votre optimisation.

 

Il y a des centaines de tools et de livres sur le net qui peuvent vous aider dans votre optimisation comme :

Google Website optimizer

Landing Page Optimization (par Tim Ash)

ClickZ Website optimisation ROI calculator

Comm vous pouvez le voir, l’optimisation de votre taux de conversion vous apporte du profit pur et est une action sage à court et long terme. De plus c’est un art qui demande une compréhension avancée de vos utilisateurs et de la manière dont ces derniers réagissent.

A l’aide de tests et de mesures, vous pouvez faire de la CRO à moindre cout et obtenir un impact important sur votre ROI.

 


 

 

 




Notez cet article :