Google a récemment annoncé un nouveau changement à son algorithme. À partir de juillet 2018, il mettra la vitesse du site sous la loupe, pénalisant ainsi les sites plus lents dans la liste des résultats Google.

Ce changement a eu lieu en 2010 pour les versions desktop, mais à mesure que l’utilisation des smartphones grimpe en flèche, le changement d’algorithme de Google arrive enfin.

Pourquoi Google pénaliserait-il les sites lents ?

Alors, pourquoi Google ferait-il cela ? Les utilisateurs sont de la plus haute importance pour Google, avec de nombreux changements d’algorithme qui tous améliorent l’expérience utilisateur.

Bien que les précédentes mises à jour d’algorithmes se soient concentrées sur l’amélioration de la pertinence, cette nouvelle mise à jour, contrairement à beaucoup d’autres, montre l’intention de Google d’influencer l’ensemble du paysage de navigation.

À partir du 1er juillet, Google pénalisera les sites qui ne se chargent pas selon la norme de Google pour les appareils mobiles. Comme avec tous les changements d’algorithme, ce changement est un acte délibéré, par lequel les entreprises / sites web seront forcés d’améliorer ou de faire face à des conséquences désastreuses, d’optimiser votre site pour mobile, ou de perdre vos visiteurs.

Comment se préparer à cette mise à jour ?

Alors, quelle est la recommandation de Google ? Eh bien, c’est justement le problème : comme beaucoup de mises à jour d’algorithmes précédentes, Google n’a pas déterminé un outil, un processus ou une stratégie spécifique pour y parvenir.

Le seul outil disponible aujourd’hui est le site Google Test My Site et le site Page Speed Insights pour avoir un aperçu des performances actuelles, sans recommandations concrètes et tangibles à améliorer pour l’expérience mobile.

Il est important de noter que l’algorithme ne se limite pas à la vitesse. De bonnes pratiques de référencement sont encore fondamentales. Le contenu très pertinent sur la page constitue 5% de l’algorithme de Google pour le classement des résultats de recherches naturelles. Les 95 % restants sont des éléments hors-page telles que des sites web crédibles et pertinents renvoyant à votre marque (backlinks). Sans une stratégie de off-page SEO solide, les entreprises ne se classeront pas pour des mots-clés commerciaux.

Doit-on vraiment s’inquiéter ?

Google a dit qu’il ne pénaliserait qu’un très petit nombre d’entreprises et seulement les sites très lents. Cependant, on ne connaît pas encore le niveau de lenteur que Google tolérera.

Google AMP (Accelerated Mobile Pages) est un projet soutenu par Google conçu pour permettre aux développeurs d’accélérer le chargement des pages sur les appareils mobiles.

C’est une façon de jouer en faveur potentiellement avec cette mise à jour d’algorithme car elle améliore considérablement la vitesse des pages et permet des temps de chargement presque instantanés. Google a confirmé qu’il utilisera la vitesse AMP et non l’URL canonique pour déterminer la vitesse de la page pour les classements.

Google AMP sera un facteur de classement SEO d’ici 2019, et toutes les marques dans les domaines compétitifs devraient adopter cette pratique d’ici la fin de l’année.

En raison de l’ambiguïté qui demeure sur les détails de ces changements, il est essentiel d’améliorer la vitesse autant que possible.

Le référencement naturel est le canal d’acquisition digital le plus rentable pour toute entreprise, par conséquent, elle devrait rester la priorité pour toute entreprise.

S’il y a un moment pour agir et optimiser votre site, c’est maintenant, en suivant les conseils SEO sur LeDigitalizeur.

 




Notez cet article :
[SEO] La mise à jour de Google de juillet 2018 peut vous affecter 4.90/5 - 20 votes