Pas malin le moteur de recherche

Google ne peut pas, en l’état actuel de sa technologie, deviner ce que vos images représentent. Même si les équipes du moteur de recherche travaillent sur des techniques de reconnaissance iconographique, celles-ci sont encore largement insuffisantes pour permettre une bonne identification du contenu d’une photo ou d’une illustration. Aussi, pour que vos images aient un sens à ses yeux, il est important de remplir le texte alternatif de vos images, c’est à dire la balise « alt ».

Un test de référenceur est encore en vigueur actuellement : tapez « pizza aux anchois » dans Google. Cliquez ensuite sur « images » pour voir uniquement les résultats iconographiques.

Dans la deuxième page de résultats, on trouve une grande variété de pizzas aux anchois, mais aussi un « intru » : une photo d’une (jolie) fille blonde… Pour parvenir à ce résultat, le référenceur a tout simplement piégé Google, en indiquant, dans la balise alt de cette photo, on retrouve le mot-clé « pizza aux anchois »… Malin, non ?

Décrire précisément le contenu des images

En pratique, à l’intérieur de vos balises alt, il vous faut :

  • décrire précisément  le contenu de l’image, avec une phrase du type :
    « enfant en train de jouer aux billes »
    « Jacques Chirac sur le péron de l’élysée »
    « PC ultraportable en promo »
  • ne pas hésiter à caller des mots-clés secondaires, et pourquoi pas des expressions souvent utilisées par les internautes mais mal orthographiées : « vacance en Espagne pas cher » , par exemple

Le texte alternatif des images est aussi utilisé par les logiciels dédiés aux malvoyants, afin de leur permettre de bénéficier d’une lecture électronique du contenu des pages. Lorsque le logiciel détecte une balise alt dans le texte, il lit le contenu de cette balise pour permettre à l’utilisateur en situation de handicap de bénéficier d’une description de l’image.

Il est donc important, pour la bonne accessibilité de votre site web, que les balises soient remplies avec le plus de précision et de détails possibles.



Notez cet article :
Utiliser les « alt » d’images 4.40/5 - 20 votes