Parmi les objets publicitaires, il s’agissait à l’époque de t-shirts, casquettes, briquets… Mais aujourd’hui ce sont des objets « lifestyle », tendance, et de qualité. Et l’intérêt d’un tel investissement pour une entreprise est bien sûr de faire en sorte que le client ou le prospect voit plusieurs fois par jour la marque imprimée. Ainsi il garde en permanence à l’esprit le logo apposé, et le jour où il a besoin d’un produit ou service que l’entreprise concernée commercialise, c’est tout naturellement qu’il se tournera vers elle. Acheter un objet publicitaire ne se fait donc pas à la légère. Il faut tenir compte de plusieurs critères. Voici 10 conseils utiles…

1. Définir la cible

Une entreprise qui existe depuis un certain temps connaît précisément ce qu’on appelle sur internet son « avatar ». Cela consiste à définir le type de prospect recherché pour le transformer en client.

  • Clients entreprises : quelle taille, quel domaine d’activité, quelle région ou pays, etc…
  • Clients particuliers : hommes et/ou femmes, quelle tranche d’âge, quel problème que l’entreprise souhaite éventuellement résoudre, quelle catégorie socio-professionnelle, propriétaire immobilier ou locataire, véhiculé ou non, etc…

C’est donc en créant un profil type de la clientèle idéale de l’entreprise que celle-ci peut avoir une idée plus précise des objets publicitaires censés l’intéresser.

2. Définir un budget

L’acquisition d’objets publicitaires en vue de les distribuer correspond à un budget publicitaire dont il faut estimer le montant global. En fonction du nombre de personnes que l’entreprise veut toucher, mais aussi selon l’image qu’elle veut véhiculer auprès de sa cible, le nombre d’objets sera donc plus ou moins important, eu égard au budget global que l’entreprise veut y consacrer.

3. L’objet publicitaire a-t-il une utilité ?

Objectif prioritaire : l’intérêt de l’objet

C’est la question qui se pose après avoir défini le public visé. En effet il faut à tout prix éviter que l’objet publicitaire ne soit rangé dans un placard ou un tiroir, ou pire encore dans la poubelle. C’est pourquoi il est impératif qu’il ait une certaine utilité pour son bénéficiaire. Car c’est en s’en servant régulièrement que le message publicitaire restera gravé dans son subconscient. De plus s’il utilise l’objet devant d’autres personnes le pari est gagné car la communication visuelle se répand.

Exemple très en vogue : les gobelets réutilisables

Les gobelets réutilisables constituent là un produit digne d’intérêt pour l’annonceur. Il y a beaucoup de place sur un gobelet afin de sérigraphier un logo et un message. De plus comme son nom l’indique, le verre en plastique (recyclé de préférence) est réutilisable généralement jusqu’à 50 fois même après plusieurs passages au lave-vaisselle. Le propriétaire l’utilisera donc de nombreuses fois, et sans doute en public ou du moins en famille ou avec des amis.

4. Suivre l’ère du temps

Les objets publicitaires d’un ancien temps doivent laisser place aux innovations, ou du moins à d’autres objets qui sont très utiles pendant une période. On pense bien sûr à la covid-19. Et des masques barrière lavables à l’effigie de la marque sont à la fois utiles et adaptés à la situation. Ou bien un spray de gel hydroalcoolique de poche rechargeable, qui se range facilement dans le sac à main ou la poche de veste. Ce sont là 2 bonnes idées d’objets publicitaires, à condition qu’ils correspondent à l’image que l’entreprise souhaite transmettre de sa marque.

5. Suivre les saisons

Puisqu’il est vu que l’objet publicitaire doit être utile, les destinataires qui recevront un objet publicitaire tel qu’un short en plein hiver resteront dubitatifs et n’auront pas grande confiance en l’entreprise quant à son bon sens.

6. Saisir des opportunités

L’objectif de toute entreprise est de véhiculer une image positive de sa marque. A ce titre elle doit tirer profit de certains « mouvements » auxquels la grande majorité des gens adhère. L’écologie est un bon moyen de montrer qu’elle partage les mêmes valeurs que beaucoup d’autres. Un cabas en toile de jute, un stylo en carton, un t-shirt en chanvre… sont des objets utiles écologiques !

7. Qualité ou quantité ?

Même si une entreprise vend par exemple des produits peu onéreux, elle ne peut se permettre de donner des objets de piètre qualité. Son image de marque en dépend grandement. Se tourner vers des objets publicitaires d’un bon rapport qualité / prix, comme ceux présents sur le site Winpub, est une excellente option pour marquer les esprits sans se ruiner.

8. Où et quand offrir l’objet publicitaire ?

Les salons

Les meilleurs moment sont les salons organisés par l’entreprise elle-même ou par une entité externe qui regroupe plusieurs prestataires ayant une activité semblable s’en rapprochant. Ainsi les personnes qui se rendent à un salon, réceptives puisqu’elles ont fait la démarche de venir, sont des cibles prioritaires auprès desquelles il faut se démarquer des concurrents également présents. Terminer un entretien avec un bel objet publicitaire utile pour le prospect permet aux parties de se quitter sur une note agréable et donc de créer un agréable souvenir.

Les événements sportifs

Les objets publicitaires sont souvent distribués aux personnes qui assistent à un match de football ou tout autre sport. Si et seulement si cette cible est potentiellement intéressante pour l’entreprise.

Les concerts

Il n’est pas rare de voir des employés distribuer toutes sortes d’objets publicitaires aux fans du groupe qui vient de se produire sur scène. Là encore il faut bien sûr que cette cible corresponde à l’objectif de l’entreprise.

Dans des lieux fréquentés

Chaque grande ville a ses lieux fréquentés où le passage est dense. C’est l’occasion de distribuer les objets publicitaires gratuitement aux passants, même ceux dans leur automobile au feu rouge.

Il existe de nombreuses opportunités pour remettre ces objets. Il convient de réfléchir en amont si en donner à tel endroit, à tel moment et à tel profil de personne, est susceptible d’apporter une communication visuelle efficace.

9. Comment distribuer les objets publicitaires ?

La taille de l’objet publicitaire, son poids, sa robustesse, sont des éléments à prendre en compte pour le distribuer et auxquels il faut penser en amont. En effet le transport et le stockage sont plus compliqués pour des coffrets à vin que pour des stylos !

10. La mise en place de la stratégie ?

Tout comme une publicité sur internet, une affiche sur un bus ou dans un magazine, certaines entreprises ont un service marketing interne et d’autres font le choix de se tourner vers une agence de communication. C’est un budget relativement conséquent qu’il faut prendre en compte. Et c’est à la libre appréciation des dirigeants de prendre cette décision pour une communication par l’objet la plus efficace qui soit…

La publicité par l’objet est un des canaux de communication parmi tant d’autres. Il faut bien avouer que si les 10 conseils sont bien respectés, son efficacité est maximale sur le moyen terme, voire le long terme selon la qualité de l’objet choisi.