Dans le monde, on recense chaque année des milliers de structures victimes de piratage ou autres délits. La veille sécurité informatique au sein de l’entreprise est alors l’unique moyen de protéger aussi bien l’entreprise que son personnel. Comment s’y prendre ?

L’informatique et les entreprises, une interdépendance accrue

L’informatique est née des premières tentatives de l’homme de calculer au moyen d’une machine. Dans ce contexte, on peut bien remonter à Hammourabi et aux « tables » de son époque pour établir son origine. Toutefois, le mot informatique est un néologisme qui date de 1962.

Les années 1960 marquent en effet l’usage massif des transistors et des circuits intégrés. Ces derniers rendront les ordinateurs de plus en plus fiables. On commencera alors à retrouver leur usage au sein des entreprises.

Au fil des années, cette utilisation va s’accroitre au point de devenir incontournable. À ce titre, l’informatique n’est pas qu’une science du traitement automatique de l’information. Elle est aussi l’ensemble du matériel utilisé pour le traitement de cette information.

Ainsi, on pourra dire que pour une entreprise, l’informatique offre de nombreux avantages comme :

  • la capacité de stocker ses données en toute sécurité ;
  • la possibilité de communiquer à travers divers outils de messagerie ;
  • la mise en place de systèmes de gestion automatisée des tâches qui optimisent les rendements ;
  • la diminution des couts à travers différents concepts : télétravail, dématérialisation des tâches, etc. ;
  • etc.

Il devient alors presque impossible à une entreprise de survivre dans un environnement concurrentiel sans une implémentation des outils informatiques dans son dispositif de travail.

L’Internet qui est un réseau informatique de portée mondiale est utilisé aujourd’hui par 66 % des TPE et PME dans le monde. Et ce chiffre va davantage croitre les années à venir.

Les aléas de l’informatisation au sein des entreprises


L’implémentation des outils informatiques au sein des entreprises a de nombreux avantages comme nous l’avons vu un peu plus haut. Mais la dépendance accrue de la société contemporaine à ces outils crée aussi quelques soucis.

Des leaders de la sécurité informatique comme Axido sont certes là pour assurer une veille sécurité, mais la proactivité est la chose la moins bien pratiquée dans l’univers des professionnels de l’informatique.

Ainsi, chaque année, on recense des milliers d’actes de piratage perpétrés par des individus ou groupes malintentionnés à l’encontre des entreprises.

Le cas resté dans toutes les mémoires pour l’année 2021 a eu lieu en mai contre la société Colonial Pipeline. Cette dernière est spécialisée dans le transport des hydrocarbures aux États-Unis. Ce piratage a paralysé ses infrastructures pendant plusieurs jours et causé des pénuries d’essence.

Si les grandes sociétés sont les plus touchées souvent, aucune entité n’est véritablement à l’abri. En 2015 par exemple, on estime que 81 % des entreprises françaises ont été visées par une cyberattaque. Toutefois, si vous opérez dans les secteurs suivants, il faudra redoubler un peu plus de vigilance :

  • les banques et assurances ;
  • les multinationales dans les domaines des énergies non-renouvelables ;
  • les organismes spécialisés qui opèrent en Recherche et Développement ;
  • etc.

Alors, face aux menaces qui pèsent sur la sécurité informatique des entreprises que faire ?

Les actions à mettre en œuvre pour assurer une veille sécurité informatique


D’après Usine Digitale, les cyberattaques couteraient à l’ensemble de la planète 1 % de son PIB, soit un peu plus de 1000 milliards de dollars. Pour lutter contre le phénomène, il convient alors d’y apporter des réponses efficaces.

Mettre en place une équipe spécialisée dans la veille sécurité informatique

Cette idée est de plus en plus adoptée par de nombreuses firmes. Il s’agit alors de recruter des spécialistes dont les rôles sont :

  • d’assurer une veille informationnelle en ce qui concerne les tendances en matière de sécurité informatique ;
  • de conformer l’ensemble du système informatique aux nouveaux règlements, lois et normes qui apparaissent ;
  • d’anticiper les menaces qui pèsent sur l’architecture informatique de l’entreprise ;
  • etc.

Mettre en place au sein de la société une charte informatique

Dans 70 % des cas, les problèmes de sécurité informatiques impliquent directement les employés de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Ce fort taux de risque représenté par le personnel est dû à la multiplication des supports digitaux qu’ils peuvent amener avec eux au boulot.

Les pirates utilisent donc les failles qui peuvent exister entre ces différents outils pour attaquer l’entreprise. Dans ce contexte, une charte informatique permettra de mettre en place une politique de sécurité informatique pour tous les employés de la boite.

La charte doit être suivie scrupuleusement par tous pour le bon fonctionnement de la structure. Cela passe donc par une bonne sensibilisation.

Sécuriser l’ensemble du système

Les entreprises sont désormais obligées de dégager un budget veille sécurité informatique. Cette mesure proactive doit d’abord viser :

  • la sécurisation des données sensibles, des appareils, du cloud, etc. ;
  • la mise à jour régulière des logiciels et autres applications ;
  • la sauvegarde des données ;
  • etc.

Les données sont les éléments les plus recherchés de nos jours par les hackers. Protégez-les et vous garantirez à votre entreprise la confiance de votre personnel et celui de votre clientèle.