Selon le ministère de l’intérieur, environ 3000 incendies se sont déclarés dans des bureaux, hôtels et entrepôts en 2016 en France. La mise en place de détecteurs de fumée dans les bureaux est donc nécessaire et même obligatoire. La loi prévoit en France que tout établissement recevant du public (ERP) doit mettre en place certaines mesures de sécurité à savoir : des formations et exercices anti-incendie réguliers, mise en place d’extincteurs, détecteurs de fumée et alarmes incendies, tests réguliers de ces alarmes et détecteurs. 

Combien de détecteurs faut-il installer ? Et Où ? 

Le nombre de détecteurs à installer dépend de la nature du travail, du nombre de personnes qui y défile chaque jour, du type de bâtiment et de son emplacement. Autrement dit, il s’agit de placer les détecteurs aux endroits les plus propices à un départ d’incendie, que l’on peut résumer en trois catégories : 

  • Causes humaines (négligences, incendies volontaires) 
  • Causes environnementales (climat) 
  • Causes énergétiques (problèmes électriques, thermiques, chimiques) 

Voici quelques conseils pour savoir ou installer les détecteurs :

  • Si le bâtiment possède une cuisine, les détecteurs de fumée doivent être installés à au moins 3 mètres d’un appareil de cuisson afin de minimiser les fausses alarmes lors de la cuisson.
  • Montez les détecteurs de fumée en hauteur sur les murs ou les plafonds (n’oubliez pas que la fumée monte). Les détecteurs muraux ne doivent pas être installés à plus de 30 cm du plafond (jusqu’au sommet du détecteur).
  • N’installez pas les détecteurs de fumée près des fenêtres, des portes ou des conduits où des courants d’air pourraient nuire à leur fonctionnement. 

 

Quel type de détecteur de fumée utiliser ?

Il existe deux principaux types de détecteurs de fumée : 

  • Les détecteurs à ionisation : Chaque détecteur de fumée à ionisation contient une minuscule quantité de matériau radioactif, qui est placée entre deux plaques chargées électriquement. La réaction entre ces composants provoque l’ionisation de l’air. Celle-ci crée à son tour un courant entre les deux plaques. Ces détecteurs sont efficaces et uniquement utilisés par des professionnels a cause des matériaux radioactifs qui y sont présents.  
  • Les détecteurs photoélectriques : Ces détecteurs utilisent une source de lumière et un capteur de lumière pour détecter la fumée. Ils sont particulièrement efficaces pour les feux a progression lente. 

 

Quelles piles et batteries contiennent-ils ?

La plupart des détecteurs de fumées fonctionnent à piles soit 9V soit AA ou AAA. Les piles AAA sont plus puissantes et durent plus longtemps que les piles 9V. Vous pouvez aussi utiliser des piles rechargeables pour réduire les frais sur le long terme, à condition de vérifier régulièrement si la batterie est chargée. Certains détecteurs possèdent aussi leur propre batterie ou alors sont directement branchés sur le réseau electrique.