En 2019, plusieurs cas de fièvre Zika, de dengue et de chikungunya ont été détectés en France métropolitaine. Ces maladies dues aux piqûres de moustiques provoquent un effet domino qui peut impacter les activités de toute une région. Ces bestioles aussi petites que dangereuses ne cessent d’être plus nombreuses, surtout dans les zones humides. Pourquoi vous piquent-elles ? Quels en sont les effets ? Comment se protéger ou se soulager selon le cas ? On vous dit tout.

Piqûres de moustiques : quelles causes pour quels effets ?

En Afrique subsaharienne, un enfant sur deux souffre ou a déjà souffert du paludisme. Bien que ce chiffre ne reflète pas la situation en Europe et en France, cela montre à quel point les piqûres de moustiques sont des poisons lents.

Pourquoi êtes-vous leur victime ?

Mosquito, Insectes, DengueLa propension des moustiques à sucer le sang et leur tendance à faire de l’Homme une victime de choix relèvent tout simplement d’un phénomène naturel. En France, il existe environ 65 espèces de moustiques. Après l’accouplement, les moustiques femelles en quête de repas sanguin se lancent dans une croisade, attirée par plusieurs types d’odeurs.

En effet, les odeurs émises par le corps humain sont clairement des aimants à moustique. Par exemple, les personnes qui possèdent une forte concentration de stéroïdes émettent une odeur particulière attirant les moustiques femelles situés à 50 mètres à la ronde.

De même, les moustiques sentent très clairement l’excès de certains acides comme celui butyrique. Ainsi, une transpiration trop abondante revient à vous dessiner une cible sur le dos. Il est inutile de vous rappeler comment un bouton de moustique tigre par exemple peut être douloureux, encore que ce dernier a la particularité de chasser en journée.

En outre, des études scientifiques menées sur des jumeaux ont prouvé que certaines prédispositions génétiques pourraient être impliquées. Elles rendaient naturellement certaines personnes plus susceptibles d’être piquées que d’autres. 

Quels risques encourus en cas de piqûres ?

Les moustiques femelles sont dotés d’une aiguille capable de creuser la peau pour atteindre les capillaires sanguins. Lors du suçage du sang, elles sécrètent un liquide nocif qui s’infiltre dans l’organisme humain.

D’une part, les piqûres de moustiques sont des pourvoyeurs de maladies. Elles sont susceptibles d’entraîner une petite dizaine de maladies parfois mortelles. Il s’agit entre autres :

  • du paludisme ; 
  • de la dengue ; 
  • du chikungunya
  • ou encore de la fièvre jaune.

D’autre part, ces piqûres peuvent provoquer des allergies. Certaines personnes développent des réactions aux substances allergènes qui pénètrent leurs corps. Il peut s’agir d’urticaires, de bronchospasme, ou de choc anaphylactique. 

Comment prévenir les piqûres de moustiques ?

Bien qu’il existe des traitements antimoustiques, il est toujours préférable de ne pas avoir à souffrir à cause de leurs piqûres. Plusieurs dispositions peuvent vous aider à prévenir ou tout au moins minimiser les risques.

Déjà, il est conseillé d’adopter une bonne hygiène corporelle, de porter des tenues qui recouvrent la majeure partie du corps et d’éviter les points d’eaux stagnantes. Près de ces derniers, il y a de grandes chances que vous retrouviez un nid. Il faudra aussi fréquenter des endroits aérés et bien ventilés. Les moustiques ne sont pas vraiment à l’aise dans un environnement frais. 

De plus, si vous vivez dans une région appréciée des moustiques, il est vivement conseillé d’utiliser les moustiquaires. Vous pouvez aussi utiliser un répulsif comme le perméthrine ou recourir à la citronnelle. Il faudra également éviter de traîner dehors en soirée, parce que le temps est favorable aux moustiques femelles. Trouvez donc une alternative à votre jardin si vous êtes habitué à y profiter de votre e-cigarette en fin de journée. Si possible, évitez aussi d’allumer à l’intérieur d’une pièce avec les fenêtres ouvertes. Cela les attire.

Quant aux raquettes, rubans, bracelets et autres pièges antimoustiques, ne vous entêtez pas à vous en contenter. Leur efficacité n’est que moyenne et implique que les moustiques soient tout près de vous.

Et s’ils vous piquent quand même, comment vous soulager rapidement ?

Piqûre De Moustique, GravureDans certaines régions, il peut arriver que certains moustiques parviennent tout de même à leurs fins, malgré toutes vos précautions. Lorsque vous vous faites piquer, il arrive de sentir des démangeaisons ou de voir des boutons. Dans ce cas, vous devez laver la partie piquée avec de l’eau et du savon ou utiliser du bicarbonate de soude. Il suffira de mélanger le bicarbonate avec de l’eau et en imbiber un torchon qui sera posé sur la partie piquée. 

Au-delà du bicarbonate, il est aussi possible d’utiliser des feuilles médicinales. La feuille de menthe, les rondelles d’oignons ou encore la feuille de plantain feront largement l’affaire. Et si les démangeaisons persistent, vous pouvez rapprocher l’endroit piqué d’une source de chaleur.

Enfin, des solutions médicamenteuses peuvent aussi s’appliquer. Vous pouvez appliquer des antihistaminiques ou des corticostéroïdes. Si l’un bloque les effets de l’histamine (agent inflammatoire) et soulage les démangeaisons, l’autre réduit les conséquences des réactions inflammatoires. Seul bémol, les antihistaminiques ne font effet qu’une heure après application tandis que les corticostéroïdes prennent généralement deux à trois jours pour résorber la piqûre. Les moyens cités plus hauts vous aideront donc plus vite.