Un système de climatisation performant permet de remédier aux températures élevées de l’été grâce au rafraîchissement de l’air intérieur. Toutefois, pour en tirer réellement profit, vous devez considérer certains paramètres importants. Découvrez-les ici.

Opter pour un appareil avec la puissance optimale

Avant de procéder au choix de votre système de climatisation, vous devez au moins connaître la puissance requise pour un fonctionnement optimal. En effet, un appareil doté d’une capacité inférieure à celle qu’il vous faut ne pourra pas couvrir toute la pièce et la rafraîchir correctement. D’ailleurs, le fonctionnement va nécessiter une très grande consommation d’énergie électrique.

Par contre, un appareil trop puissant vous reviendra bien plus cher à l’achat que si vous achetiez une machine avec la performance adéquate. Vous pouvez visiter cette page https://www.guide-climatisation.com pour en découvrir davantage sur le dispositif de climatisation qui vous convient. Pour connaître la puissance idéale de votre climatiseur, faites appel à un spécialiste qui vous offrira une analyse lors de l’établissement d’un devis.

Sélectionner un système de climatisation adéquat

Quand il s’agit de climatisation, de nombreuses personnes ne pensent qu’au climatiseur. Pourtant, le catalogue des dispositifs existants est bien fourni. Cette réalité rend le choix du système qui convient pour équiper votre appartement, votre bureau, votre maison ou encore votre restaurant un peu complexe. Mais en analysant de plus près ces alternatives, la tâche deviendra bien moins compliquée.

Le climatiseur

Ce système existe sous plusieurs formes, vous avez le choix entre :

  • le monosplit ;
  • le multisplit  ;
  • ou le monobloc.

Le climatiseur permet essentiellement de rafraîchir l’air à l’intérieur en diminuant de quelques degrés la température, surtout lorsque celle-ci augmente à l’extérieur pendant l’été. Le dispositif peut également agir sur le taux d’humidité présent dans une pièce. Avec un appareil monobloc, vous pourrez profiter de la climatisation, indépendamment d’un groupe extérieur. Vous avez le choix entre une installation fixe ou mobile : c’est là l’un des grands avantages de ce système. D’ailleurs, en termes de prix, il constitue le dispositif le moins cher du marché.

Toutefois, ce modèle de climatiseur est très bruyant et n’offre pas autant d’efficacité que les autres versions. Vous pouvez l’installer dans des pièces bien isolées de 30 m² au plus, tandis qu’un appareil de type monosplit convient aux surfaces bien plus grandes (60 m² maximum) et possède une meilleure performance. L’évacuation de l’air se fait à l’extérieur, ce qui limite considérablement le bruit et le rend moins bruyant qu’un climatiseur monobloc. Cette faculté favorise également un meilleur processus de renouvellement de l’air.

Avec un dispositif multisplit, vous pouvez ajuster la température dans près de 6 pièces à la fois grâce à une seule unité extérieure et des consoles installées dans chacune d’elles. Dans le cas où vous recherchez un dispositif qui allie l’esthétique et l’efficacité, optez pour un système gainable. Très silencieux, le dispositif s’installe dans les combles et l’air froid produit est acheminé à travers des conduits invisibles et sort par des grilles installées sur les murs ou au plafond. Néanmoins, la climatisation gainable est l’une des plus chères du marché. Le prix se calcule en fonction du mètre carré et vaut entre 100 et 120 euros.

La pompe à chaleur air-air

Avec un dispositif de climatisation simple, vous ne pouvez que rabaisser la température de la pièce climatisée. Un système réversible vous permet en plus de l’option de vous réchauffer durant l’hiver grâce à sa fonction de chauffage d’appoint. Cet appareil vous permet d’épargner jusqu’à 40 % sur les factures liées à un système de chauffage standard. Cette économie compense largement le montant à investir pour la climatisation. Toutefois, vous devez prévoir un budget assez conséquent : une somme de 3 600 euros en moyenne sans la main-d’œuvre.

Le rafraîchisseur d’air

Combinaison parfaite entre le ventilateur et le brumisateur, le rafraîchisseur d’air permet d’accentuer la sensation de fraicheur du courant d’air généré par la ventilation grâce à une brume humide. Généralement, ce sont sur les terrasses des restaurants ou des cafés qu’on retrouve ce dispositif. Néanmoins, vous pouvez l’adapter à votre intérieur. Faites attention à ne pas abuser de la brumisation.

Choisir en fonction de l’entretien de l’appareil

La climatisation ne permet pas uniquement de rafraîchir une pièce et de contrôler son taux d’humidité. Elle filtre également l’air qui pénètre votre habitation. Un mauvais entretien peut très vite vous causer des problèmes, car les impuretés retenues par le système, notamment la poussière, les microbes ou encore le pollen vont très vite s’accumuler. Votre machine deviendra un véritable nid de bactéries. Pour entretenir votre dispositif, on recommande de nettoyer votre filtre une fois par mois, surtout quand vous en faites une utilisation intensive. Si vous disposez d’un appareil mobile, alors vous devrez recharger sa cartouche ou sa réserve de gaz frigorigène aussitôt qu’il présente des signes de dysfonctionnement. Vous pouvez vous occuper de l’entretien par vos propres moyens ou tout simplement recourir à un professionnel, notamment lorsque le processus nécessite la manipulation de fluide frigorigène. 

Souvent, le prestataire qui a procédé à l’installation vous propose un contrat d’entretien à un tarif moyen entre 120 et 200 euros.