Pour ceux qui l’ignorent, l’eau qui alimente nos maisons est généralement riche en calcaire. Or ce composant impacte négativement les installations de plomberie en les endommageant. Ce n’est pas tout, cette eau dite dure peut être responsable des problèmes d’irritations et de démangeaisons dont souffrent les personnes à la peau très fragile. Comment se prémunir alors de ces désagréments ? La seule solution consiste à installer un adoucisseur d’eau. Cet appareil va optimiser la durée de vie de vos équipements sanitaires et votre confort de vie. Mais avant d’acheter son adoucisseur d’eau, il est capital de bien se renseigner afin de ne pas regretter son choix. Retrouvez ici tous les informations et conseils sur les adoucisseurs d’eau pour un achat répondant à vos besoins.

L’adoucisseur d’eau : pourquoi l’adopter ?

adoucisseur d’eauVous l’auriez certainement deviné, l’adoucisseur d’eau est un appareil conçu dans le but de réduire la dureté de l’eau qui arrive au robinet de votre domicile. Il procède à la filtration de l’eau pour la débarrasser du calcaire (calcium et magnésium) qu’elle renferme. En installant cet équipement dans votre logement, vous avez l’assurance que vous bénéficierez d’une eau douce. Cette eau est meilleure pour la peau et la santé d’une part, et d’autre part évite l’accumulation du tartre dans les canalisations. Notifions que le tarte peut provoquer des dysfonctionnements pour les équipements comme le lave-linge, le lave-vaisselle, le chauffe-eau, etc. Il augmente aussi votre consommation d’énergie. Ce qui peut faire exploser le coût de votre facture d’électricité. Il ne faut donc pas que le prix d’un adoucisseur d’eau soit une raison pour refuser son achat. C’est un investissement rentable qui vous permettra non seulement de réaliser des économies sur la facture à la fin de chaque mois, mais vous épargne également des réparations onéreuses.

Les caractéristiques des meilleurs adoucisseurs d’eau

Connaissiez-vous les éléments qui rendent un adoucisseur plus performant qu’un autre ? Les voici :

  • le volume de résine;
  • le débit nominal (débit avec perte de charge de 0,1 Mpa soit 1 bar) ;
  • le débit maximal admissible;
  • la courbe débit-perte de charge ;
  • l’autonomie de son bac à sel (en nombre de régénérations entre deux rechargements)
  • le mode de déclenchement des régénérations;
  • le poids de sel utilisé par régénération et le pouvoir d’échange correspondant ;
  • le rendement de régénération;
  • le type de vanne;
  • les équipements annexes inclus (by-pass général, clapets anti-retour, dispositif de désinfection, siphon d’égout avec rupture de charge, filtre, etc.).

Vous devriez donc bien vérifier ces points sur l’appareil qui vous plait avant de l’acheter.

Les différents types d’adoucisseurs qui existent

adoucisseur d’eauEn général, on distingue deux grandes catégories d’adoucisseurs sur le marché. Nous avons l’adoucisseur à résine et l’adoucisseur à CO2.

L’adoucisseur à résine

C’est le modèle le plus utilisé. Comme l’indique son nom, il s’agit d’un appareil qui fonctionne avec une résine échangeuse d’ions. Son principe est simple : il permute les ions calcium et magnésium qui constituent la dureté de l’eau par des ions sodium liés à la résine de l’adoucisseur. En fonction de votre budget et de vos envies, deux solutions s’offrent à vous : l’adoucisseur à résine automatique et l’adoucisseur à résine manuel. Le premier jouit d’une facilité d’utilisation. Toutes les fonctions sont automatisées et aucune surveillance n’est nécessaire. L’adoucisseur à résine manuel, quant à lui, est un peu compliqué à utiliser puisque beaucoup de réglages doivent s’effectuer à la main. Il est d’ailleurs moins prisé que son homologue.

L’adoucisseur à CO2

Outre les adoucisseurs à résine, il y a les adoucisseurs au CO2. Ces appareils d’assainissement sont équipés d’un système de traitement de l’eau se servant du dioxyde de carbone (CO2) alimentaire. Ce dernier, une fois injecté dans l’eau, entre en réaction avec le calcaire et le transforme en bicarbonate, soluble dans l’eau. Grâce à ce procédé, le tartre présent dans l’eau est réduit, voire éliminé. Cet appareil sans sel et de filtration écologique est récent et moins connu. Il vous évite l’opération complexe de la régénération et requiert très peu d’entretien.

Les étapes pour bien sélectionner son adoucisseur d’eau

La première chose à faire pour bien choisir son adoucisseur d’eau est de connaître le TH (Titre Hydrotimétrique) de votre eau. Exprimé en °F, cet indice représente la somme des ions calcium et magnésium contenus dans l’eau. Pour le faire, vous pouvez solliciter l’aide d’un professionnel ou consulter le site du Ministère de la Santé. Il est aussi possible d’utiliser des kits de mesure express dédiés. Si le TH de votre eau est supérieur à 20 °F, alors l’installation d’un adoucisseur vous sera nécessaire. Il faut ensuite identifier le nombre d’individus résidant dans le foyer, le nombre de salles de bains et la consommation quotidienne d’eau de votre habitation. Puis, déterminez le débit instantané à satisfaire (fonction du type et du nombre d’appareils à alimenter en eau adoucie). Pour finir, évaluez la pression d’eau disponible et la perte de charge admissible. Si toutes ces étapes sont respectées, vous allez acquérir l’appareil réellement adapté aux besoins de votre logement pour une utilisation optimale.