En fonction de l’état de votre logement actuel, vous pouvez être amené à entreprendre des rénovations. Généralement, celles-ci s’attardent sur le changement d’un certain nombre d’éléments, dont les fenêtres. Si ces travaux engendrent inévitablement des coûts relativement conséquents, le confort et les économies qu’ils procurent en valent réellement la peine. Découvrez dans cet article nos conseils et astuces pour bien aborder votre projet.

Établissez un diagnostic pointilleux

Bien avant de penser à changer vos fenêtres, vous devez mener quelques réflexions. C’est dire que vous devez être sûr que cela est nécessaire pour vous. Vérifiez alors l’état des fenêtres avant de trancher.

Si elles vous confrontent à des difficultés pour les ouvrir ou les fermer, les changer pourrait s’avérer utile. Ce serait d’autant plus le cas si elles sont vétustes et incapables d’empêcher le bruit de parvenir jusqu’à vous. De même, votre décision de les changer serait judicieuse si leurs menuiseries de départ sont inconfortables et si elles favorisent de déperditions énergétiques.

En effet, opter pour un changement de fenêtres nécessite d’établir un diagnostic fiable avant toute prise de décision. D’ailleurs, vous pouvez solliciter une aide fenetre à cet effet. Bon à savoir : vous devez vérifier l’état de vos murs en même temps que celui des fenêtres, afin de les restaurer également, si cela s’avère nécessaire.

Tenez compte du matériau de votre fenêtre


Avant de choisir une quelconque fenêtre, vous devez tenir compte du matériau qui la constitue. Il peut s’agir d’une fenêtre en PVC, en aluminium, en bois ou d’une fenêtre faite avec plusieurs matériaux.

Le PVC comme matériau de fenêtre

Bien qu’une fenêtre en PVC ne soit pas forcément pro-environnementale, elle connaît un véritable succès. Cela est dû notamment à son prix relativement abordable et à sa facilité d’entretien.

L’aluminium : l’option de la résistance

Vous pensez long-terme ? Choisissez l’aluminium. En effet, les fenêtres issues de ce matériau ont une durée de vie importante (plus de 50 ans). Aussi, leur aspect moderne et esthétique force le respect. Ce matériau a aussi l’avantage d’être facile à recycler.

Le bois pour la classe et l’esthétique

Hormis le PVC ou l’aluminium, vous pouvez choisir une fenêtre en bois. Ce choix implique un prix raisonnable, des performances optimales et un faible impact sur l’environnement. D’ailleurs, son recyclage est très simple à faire.

L’option mixte prisée pour la praticité

Si vous ne choisissez ni le PVC, ni l’aluminium, ni le bois, alors cette solution reste exploitable. Traditionnellement, une fenêtre mixte prend le bois et l’aluminium comme matériaux principaux. Toutefois, ce choix n’est adopté que par peu de personnes en raison de son coût non négligeable.

Avant d’effectuer votre choix, vous devez veiller à ce qu’il soit conforme au Plan Local d’Urbanisme (PLU). En effet, ce dernier peut imposer le choix de certaines couleurs ou de certains matériaux.

Choisissez un type de vitrage adéquat

Après le choix du matériau vient celui du type de vitrage. Vous avez également plusieurs options à explorer à ce niveau. Vous pouvez choisir un vitrage simple, double, voire triple. Généralement, la dernière option est employée pour les constructions de très haut standing. Alors, il ne vous reste que les deux premiers choix.

Le simple vitrage n’existe pratiquement plus, car inadapté aujourd’hui. Par contre, le double vitrage est efficace, surtout si vous voulez renforcer l’isolation. Pour savoir si c’est effectivement ce type de vitrage dont vous disposez, mettez une bougie devant la menuiserie. Ce faisant, vous devez remarquer deux reflets de deux flammes chacune. Celles qui partent de l’intérieur ont généralement une teinte rose.

Arrêtez-vous sur les performances des fenêtres


Les performances de vos fenêtres doivent aussi être prises en compte pour vous permettre de faire un excellent choix. Il s’agit des performances :

  • Thermiques: elles concernent l’isolation de vos fenêtres et sont idéales si ces dernières ont un coefficient Uw proportionnel ou inférieur à 1,3 W/m²K ;
  • De solidité: elles déterminent si vos fenêtres seront ou pas assez solides. Pour le savoir, vous devez utiliser un certain nombre de films PVB (minimum 2 intercalaires) ;
  • Acoustiques : elles permettent de savoir si l’isolation phonique de vos pièces est assez importante ;
  • De durabilité: elles concernent la durabilité de vos fenêtres et dépendent du référentiel Air-Eau-Vent ou AEV.

Par ailleurs, vous devez protéger vos fenêtres du soleil et veiller à leur compatibilité avec vos systèmes de ventilation et de chauffage.

Faites le choix le plus en accord avec votre budget

Même si vous finissez par faire un choix, vous devez veiller à ce qu’il soit en adéquation avec votre budget. En effet, les travaux de rénovation impliquent plusieurs dépenses, en l’occurrence la pose, l’achat et la dépose des fenêtres. Mais attention, vous devez tout de même prôner la qualité, la sécurité et la durabilité. Après quoi, vous pourriez passer à la pose de vos fenêtres.

En définitive, mener à bien son projet de fenêtres revient à prendre tous les détails en compte avant de trancher. Cela inclut donc l’état des lieux, le choix des matériaux et du type de vitrage et la prise en compte des performances de vos fenêtres. Le tout bien évidemment en tenant compte de votre budget.