Christian Meline
Consultant en Sémantique prédictive SEO Chercheur et dévelopeur

Que pouvons-nous attendre de la sémantique seo en terme de visibilité ?

Cela ne vous a sûrement pas échappé, mais la sémantique est au centre, aujourd’hui, de nombreuses conversations.
Bien sûr, il faut toujours se méfier de ce que nous mettons derrière le terme sémantique. Comme tout, il peut y avoir un monde entre ce qui est proposé et ce qui est fait derrière. Je mets d’ailleurs un peu les pieds dans le plat dans cette chronique où je n’épargne pas certains des abus de langage.

Nous aborderons dans le détail, lors de prochains articles, différents sujets :

  1. Sémantiser un site
  2. Sémantiser une catégorie/zone d’un site
  3. Sémantiser le maillage interne
  4. Élaborer une structure sémantique spécifique

Pour le moment, nous allons définir et expliquer ce que nous nommons la sémantique, car ce terme est utilisé le plus souvent avec une signification inexacte ce qui entraîne bien des confusions. Quels sont les enjeux importants qui se jouent est aussi une véritable question !

Nous n’aborderons toutefois que la sémantique prédictive. La sémantique statistique n’ayant, elle, aucun intérêt en SEO.

1) Qu’est-ce que la sémantique prédictive en SEO ?

La sémantique prédictive permet aux moteurs de recherche de non seulement savoir de quoi parle une page, mais surtout de prédire à qui elle s’adresse et pour quelles raisons. La sémantique permet aussi de réaliser un netlinking ou un maillage réellement efficace. Vous pouvez, ainsi, viser une belle place sur un sujet, pas uniquement sur un mot-clé particulier.

Si vous visez les raisons pour lesquelles un internaute va finalement taper un mot-clé, votre contenu travaillant avec cette approche met toutes les chances de son côté pour être valorisé.

Plus le temps passe, moins il sera possible de convertir, et même d’être visible, si vous êtes juste en première position sur vos 10 meilleurs mots-clés. Google déploit des efforts énormes pour chercher ce que l’internaute a derrière la tête. C’est donc sur les sujets que vous devez être visible et pas sur des mots-clés seulement.

2) Mais ce n’est pas si simple…

Là où la tâche se complique, c’est que le mot-clé tapé par l’internaute dans le champ de recherche du moteur est reformulé par Google, sans le montrer à l’internaute, pour permettre, à sa seule appréciation, de faire remonter les meilleures pages possibles et qui répondent à ladite reformulation (et non pas au mot-clé seul).

Que vous vouliez faire un billet de blog, une landing-page, une fiche produit ou une catégorie de sites, il vous faut utiliser les mots qui vont avec ce que Google a « prédit » comme devant être présent dans la page. Contrairement à ce que vous auriez pu espérer, ce ne sont pas toujours les mots auxquels vous avez, vous, pensé…

Et c’est bien là le problème. Il faut reconnaître que c’est parfois déroutant : pourquoi Google ne considère-t-il pas toujours les mots qui vous semblent être dans le sujet ? Après tout, vous le connaissez votre sujet, non ? Le problème est qu’en face, vous avez une machine… Cette machine cherche à faire des prédictions et donc admet dans ses propres règles que l’erreur fait partie de son apprentissage !

Le jeu est donc assez artistique ;-)

3) Mais c’est une chance extraordinaire pour vous par rapport au gros

En effet, la plupart des sites importants aujourd’hui ont basé leur stratégie sur un SEO agressif durant de nombreuses années et aujourd’hui qu’ils sont en place, vous ne pouvez plus les rattraper, car Google veille à ne plus être manipulé… Donc, vous êtes un peu condamné à être là où vous êtes…

Sauf que la sémantique arrive et que cela remet un certain nombre de compteurs à zéro et que, si vous jouez cette carte à 100 %, vous avez toutes vos chances, car, eux, vont au contraire perdre peu à peu leur puissance, car leurs précédentes stratégies n’intégraient pas forcément la sémantique.

C’est pour aider les sites que j’ai consacré 6 ans de ma vie à ce jour aux metamots qui consistent justement à comprendre ce que Google aimerait trouver dans vos contenus.

Nous verrons dans de futurs articles en pratique comment les utiliser à bon escient. Cela changera peut-être vos habitudes, mais c’est pour la bonne cause ;-)