WebFrance
Communauté E-Business depuis 2005 Rejoignez la communauté WebFrance

Bonjour Aurélien, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Aurélien Bardon et j’ai optimisé ma première meta keywords en 2003. Le SEO est aujourd’hui aussi bien mon métier qu’une passion. Après avoir travail pour plusieurs agences web, j’ai monté ma structure en 2008.

Au départ, je faisais de l’édition de sites en les monétisant via Adsense et l’affiliation. J’étais un lecteur assidu de Web Affiliation, l’ancêtre de WebFrance.

Puis progressivement, après avoir subi à maintes reprises les foudres de Google, nous nous sommes concentrés sur le conseil.

Tu es en effet un des premiers membres de la communauté WebFrance (ton compte date de 2006) le temps a bien passé depuis, quels grands changements constates tu sur le e-Business ?

L’e-business a connu année après année sans exception une croissance à 2 chiffres.

Cela a touché quasiment tous les secteurs d’activités même les plus traditionnels.

Aujourd’hui, cela semble une évidence. Mais en 2006, il y avait encore beaucoup de sceptiques.

On pensait par exemple, qu’il serait impossible de vendre des chaussures sur Internet…

Coté SEO, nous sommes passés de l’artisanal (même s’il y avait déjà de grandes et belles agences en 2006) à l’artillerie lourde.

Certaines marques signent chaque année des budgets SEO à 6 chiffres sans sourciller car elles savent que cela rapportent bien plus

et les outils utilisés par les référenceurs sont devenus très puissants.

Jusqu’au premier Google Penguin, obtenir des résultats était la plupart du temps assez facile et même rapide.

La concurrence est devenue beaucoup plus forte. Le mobile a également changé la donne sans compter les mises à jour de Google.

Il était facile de gagner de l’argent comme petit éditeur de sites web avec adsense et l’affiliation. Aujourd’hui, il faut vraiment être bon et travailler plus !

La dimension « marketing » du SEO devient chaque année plus importante au fur et à mesure que les algorithmes de google s’affinent.

Auparavant, il suffisait de publier du contenu à la pelle avec un TITLE et un H1 pour ranker. Google arrive de plus en plus à savoir si la page est destination

est intéressante ou non pour l’utilisateur.

Si tu parles de l’aspect communautaires, cela n’a plus rien à voir.

Twitter a balayé la plupart des communautés. L’argent et les compteurs de likes/followers ont modifié considérablement les rapports entre les référenceurs.

C’est devenu un véritable business.

Dans le même temps, nous sommes toujours à la pré-histoire d’Internet. Il y a encore beaucoup de choses à faire, alors profitons-en !

Et que fais-tu aujourd’hui ?

En complément de cette activité de conseil, mon sujet chaud du moment auquel je consacre beaucoup de temps est une toute nouvelle activité : 4 logiciels SEO BTB.

Nous avons développé plusieurs logiciels SAAS dédiés aux référenceurs.

Intéressant comme parcours ! Ils servent à quoi ces logiciels SEO ?

Les 2 premiers déjà en production et commercialisés s’appellent Oseox SITEMAP et Oseox MONITORING

Oseox SITEMAP monitore les entêtes HTTP des URL de votre choix. L’idée est d’importer les URL importantes pour le SEO en 1 clic et de vérifier chaque jour qu’elles continuent de répondre en 200.

Les redirections 301 sont aussi très importantes pour les référenceurs. Il est donc également possible d’importer des URL en 301 et configurer un monitoring journalier.

Si des URL ne répondent pas via le code HTTP attendu, alors vous allez recevoir un email avec la liste des URL récalcitrantes.

Et en ce qui concerne Oseox Monitoring ?

Oseox Monitoring quant à lui va monitorer tous les éléments dits onpage important pour le SEO, aussi bien dans les entêtes que dans le HTML.

A l’instar d’Oseox Sitemap, vous avez à déclarer préalablement les URL à monitorer puis la solution s’occupe de tout.

Chaque heure, notre robot va se connecter aux URL configurées puis comparer les entêtes et le HTML à son précédent crawl. S’il remarque que des éléments ont changé alors il va vous envoyer un récapitulatif des changements par email.

Ok mais quels sont les éléments qu’il va vérifier concrètement ?

Beaucoup ! Dans le HTML : META Description, TITLE, META ROBOTS mais aussi Canonical, H1, balise de vérification Google…

Vous pouvez aussi demander à nos robots de s’assurer qu’un tag est bien présent (pratique pour l’affiliation) ou même n’importe quelle chaine de caractères chargée dans le HTML. Nous ne supportons pas JS pour l’instant.

Du coté des entêtes, bien entendu, le status code, mais aussi canonical et x-robots-tag.

Enfin, la solution monitore également le fichier robots.txt de chaque site déclaré.

Chaque heure ? et Pourquoi avoir lancé ces logiciels SEO ?

Si vous monitorez 100 000 URL et que vous multipliez par le nombre de vérifications chaque jour, oui c’est vraiment énorme.

Le canal SEO est souvent le levier qui génère le plus de trafic vers les sites web, c’est aussi quasiment toujours le levier le plus rentable. Avec l’essor du E-business, les enjeux sont devenus monstrueux pour beaucoup d’entreprises.

Des problèmes en SEO tous les référenceurs ont vécu cela. Page supprimée, disallow:/ qui passe en prod, mauvaise configuration de canonical, environnement de test totalement dupliqué et indexé… c’est ce que j’appelle les cauchemars SEO.

C’est rigolo, cela fait de belles anecdotes à raconter en soirée mais lorsque 50% du business d’une entreprise est en jeu, les conséquences peuvent être lourdes.

Généralement les SEO vérifient une fois par mois les sites par exemple en les crawlant. Ils peuvent aussi remarquer des problèmes via des chutes de trafic ou des positions qui baissent.

Problème ! Il est bien souvent déjà trop tard, le mal est fait.

Continuer à travailler comme cela en 2019 n’est pas sérieux quand autant d’emplois peuvent être menacés par une chute du canal SEO. C’est pour répondre à cette problématique qu’OSEOX SITEMAP et OSEOX MONITORING sont nés.

On sent que vous avez bien rodé le besoin derrière ces logiciels

Oui car en fait, on a commencé par développer ces logiciels pour nous. Nous nous sommes dit : c’est trop risqué de continuer à travailler comme cela.

Puis une fois les solutions développées… c’était tellement pratique et impressionnant au quotidien que nous y avons vu une opportunité.

J’ai la conviction que d’ici quelques années, ce type d’outils de monitoring sera un standard exigé par tous les éditeurs de sites.

Tu parlais de 4 logiciels, quels sont les 2 autres ?

Oseox LINK et Oseox PING sont 2 logiciels en cours de développement.

Oseox LINK va vous notifier quand vous perdez un backlink ou qu’il risque de ne plus être pris en compte par google.

Oseox PING vérifiera la disponibilité de vos serveurs à l’instar de nombreuses solutions similaires existantes.

Beau programme !  et que prévois tu pour la suite ?

Nous débutons la communication au niveau mondial et prévoyons de contacter au moins 2 000 agences et consultants SEO d’ici la fin de l’année.

Enfin, un grand merci pour cette interview. Lorsque l’on débute une activité, il est vraiment utile d’avoir ce type de tribune afin de nous aider à nous faire connaître.

WebFrance te souhaite un grand succès pour tes logiciels :)