La création d’une entreprise n’est pas une tâche facile. En plus de nécessiter un budget conséquent, cela implique plusieurs démarches administratives. Toutefois, les gens sont le plus souvent dubitatif sur le type d’entreprise à créer. Vous verrez dans cet article la différence qui existe entre une société et une entreprise individuelle. 

Différence entre entreprise individuelle et société

La société représente une personne morale distinctement de son associé alors qu’une entreprise individuelle peut se substituer à son dirigeant, les deux formes une même personne. Depuis la création d’une entreprise jusqu’à son fonctionnement, les sociétés présentent des divergences par rapport aux entreprises individuelles. Les formalités de création sont beaucoup moins simplifiées pour les entreprises individuelles que pour les sociétés. Ces dernières doivent fournir des statuts, faire des publicités dans un journal d’annonces légales et bien d’autres formalités, ce qui n’est pas le cas pour les entreprises individuelles.  Il est donc important de bien comprendre les différences entre une société et une entreprise individuelle

  • Au niveau du régime social et fiscal

Les sociétés sont sur option ou de droit, soumis à l’impôt sur les sociétés. Pour ce qui est du régime social, il varie en fonction du capital et la forme sociale. Le président ou gérant minoritaire est assimilé à un salarié et affilié au régime général de la sécurité sociale et le gérant majoritaire quant à lui, cotise au régime des travailleurs indépendants. Par contre, le Régine fiscal des entreprises individuelles est différent. Les bénéfices de celle-ci sont portés par la déclaration des revenus personnels de l’entrepreneur

  • Au niveau du fonctionnement

Le responsable de l’entreprise individuelle agit librement sans rendre compte à personne pourtant le dirigent de la société est tenu par le respect des règles qui régissent le fonctionnement de l’entreprise. Il doit suivre une certaine démarche en ce qui concerne la prise des décisions, il rend également compte aux autres associés. 

  • Au niveau du patrimoine

Les sociétés possèdent un patrimoine propre surtout lorsqu’elles ont une personnalité autonome. Les associés n’ont pas de soucis à se faire sur le patrimoine personnel en cas de perte. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une faute de gestion conduisant à un dépôt de bilan ou si l’entreprise se trouve dans une situation de responsabilité indéfinie, il y a lieu de s’inquiéter. Pour les entreprises individuelles, le dirigeant est le garant du patrimoine, s’il mène ses activités au sein de son domicile, cette maison ne pas être saisie par les créanciers, tous ses biens non impliqués dans l’activité professionnelle sont également protégés par la loi.