Le référencement naturel d’un site web est indispensable pour augmenter sa visibilité sur internet. La traduction du site est un point efficace pour son référencement à l’international. Plusieurs possibilités sont envisageables et celles-ci s’adaptent aux spécificités des moteurs de recherche. Le problème du référencement d’un site internet à l’international se pose toujours dans les agences SEO. Lorsqu’une langue favorise un trafic important dans un site grâce à l’utilisation d’un mot clé, il va de soi que cette langue envoie des signaux à d’autres versions linguistiques via les différents moteurs de recherche. Ce phénomène permet aux autres versions linguistiques du site d’être bien positionnées.

Quelles sont les stratégies pour réussir son référencement naturel à l’international ?

Contrairement à ce que plusieurs peuvent penser, trouver une bonne stratégie SEO n’est pas une tâche aussi difficile. Si on prend l’exemple du français, il faut préciser à Google à l’aide d’une balise sur le haut de la page monsite.com En renseignant un hreflang « en » pour obtenir la version anglaise suivante : <link rel=’alternate’ hreflang=’en’ href=’monsite.com/en/’>. Il est désormais possible de faire le référencement naturel à l’international au niveau des régions. Cette alternative permet aux utilisateurs de chaque pays d’avoir une meilleure expérience car chaque pays a une manière spécifique pour communiquer et utilise des expressions linguistiques qui lui sont propres.

Lorsqu’un site est bien référencé à l’international, ces alternatives linguistiques créent un impact sur toutes les versions (en prenant soin d’avoir une bonne stratégie de Traduction de site web). C’est un moyen efficace pour les sites d’avoir plus de visibilité. Il est judicieux de préciser que la communauté francophone ciblée pour faire certains achats est d’environ 120 millions or en considérant les versions allemandes et anglaises, le site ouvre un champ plus large et permettra au site d’atteindre 500 millions de consommateurs.

Quelle stratégie adopter pour son site ?

Il existe deux mesures lorsqu’on souhaite optimiser son référencement à l’international, conserver la structure ou la traduire. Toutes ces approches présentent chacune des avantages et des inconvénients. La solution qu’on adoptera dépend aussi du budget dont on dispose, de la stratégie de communication recherchée ainsi que le pays que l’on vise. Il faut sans doute commencer par une analyse des mots-clés choisis qui vous permettront d’atteindre la cible.

Ceci étant, vous pouvez produire des nouveaux contenus ou conserver les anciens contenus du wording adapté à une zone ciblée. Traduire un site web c’est transposer sa structure et son contenu dans une autre langue. Ces approches sont avantageuses en ce sens qu’elles vous permettent d’avoir des gains de temps, une gestion centralisée, une structure en adéquation avec les différents sites et la traduction peut également être externalisée.

Ce qu’il faut éviter lors du référencement SEO à l’international    

Le référencement naturel d’un site étant ce qui lui permet d’être plus visible sur le web, il doit tenir compte de plusieurs points non négligeables. Au moment de procéder au déploiement SEO de son site, il faut éviter la configuration de lange par défaut, l’emploi des « splash screen », le mauvais renseignement de votre alternative linguistique, l’hébergement du site sur un serveur étranger, éviter d’informer Google sur les différentes versions et faire une traduction des contenus sans les adapter de manière spécifique à chaque pays.

 




Notez cet article :
Traduction et référencement naturel : les stratégies 4.43/5 - 21 votes